OrCam : des lunettes en réalité augmentée pour malvoyant




ORCAM, une start-up israélienne qui a développé un système basé sur une caméra destinée à donner aux malvoyants la capacité à la fois de lire facilement et se déplacer librement.

« Un Israélien déficient visuel depuis l’enfance, est entré dans une épicerie ici récemment, a ramassé une boîte de légumes et à facilement lire son étiquette à l’aide d’un appareil photo simple et discret attaché à ses lunettes. »Orcam, les lunettes pour lire les panneaux dans la rue

Des lunettes innovantes

Jusqu’à présent, les aides à la lecture pour les malvoyants et les aveugles ont toujours été des appareils encombrants qui reconnaissent les textes dans des environnements restreints, ou, plus récemment, des applications logicielles sur les smartphones avec des capacités limitées.





En revanche, le dispositif ORCAM est une petite caméra portée dans le style de Google GLASS, reliés par un mince câble à un ordinateur portable conçu pour tenir dans la poche de l’utilisateur. Les clips du système s’adaptent sur les lunettes du porteur avec un petit aimant et utilisent un haut-parleur à conduction osseuse pour offrir discours clair qui lit à haute voix les mots ou de l’objet pointé par l’utilisateur.

Le système est conçu pour reconnaître et parler en langage courant, il permet de lire des articles de journal ainsi que les numéros de bus, et des objets aussi divers que des repères, des feux de circulation et des visages d’amis.

Il reconnaît actuellement exclusivement l’anglais est vendu sur le site Web de la société pour 2500 $, le coût d’une prothèse auditive de milieu de gamme. Il est à ce jour le seul produit, de l’entreprise privée Israëlienne.

ORCAM et la Réalité augmentée

le logo ORCAMORCAM a été fondée il y a plusieurs années par Amnon Shashua, un chercheur bien connu qui est professeur d’informatique à l’Université hébraïque. Il est basé sur des algorithmes de vision par ordinateur qu’il a mis au point avec un autre membre du corps professoral, Shai Shalev-Schwartz, et un de ses anciens étudiants des cycles supérieurs, Yonatan Wexler.

« Ce qui est remarquable c’est que le dispositif apprend à l’utilisateur à reconnaître de nouveaux objets», a déclaré Tomaso Poggio, un informaticien au MIT qui est un expert en la vision par ordinateur et avec qui le Dr Shashua étudié lors de son doctorat. «C’est plus complexe qu’il n’y paraît, et, en tant qu’expert, je trouve ça vraiment impressionnant. »

Les avancements technologiques ont permis d’améliorer la puissance de traitement informatique qui peut maintenant être effectuée confortablement depuis la poche de l’utilisateur.

«Les défis sont énormes », a déclaré le Dr Wexler, un co-auteur de l’étude et vice-président de la recherche et du développement chez ORCAM. «Les gens qui ont une basse vision continueront à avoir une faible vision, mais nous voulons mettre la science informatique pour les aider. »

 

des lunettes en réalité virtuelle pour lire le journal

En outre, le système ORCAM est conçu pour avoir un système de contrôle minimal, et une interface utilisateur intuitive. Pour reconnaître un objet ou le texte, l’utilisateur l’indique simplement avec son doigt, et le dispositif interprète ensuite la scène.

Le système reconnaît une sélection énorme d’objets pré-enregistrés, mais permet également à l’utilisateur d’ajouter à sa propre bibliothèque – par exemple, l’ajout de texte sur une étiquette sur un panneau, un feu rouge ou dans une rue – simplement en agitant sa main, dans le champ de vision de la caméra.

L’un des principaux défis du Dr Shashua, a été de permettre la reconnaissance optique de caractères rapidement dans une variété de conditions d’éclairage, de surfaces et de mouvements.

Bien que le système soit utilisable par les aveugles, ORCAM pannifie de vendre l’appareil sur le marché Américain à des personnes ayant une déficience visuelle, ce qui signifie que leur vision ne peut être corrigée de façon adéquate avec des simples lunettes.

Aux États-Unis, 21,2 millions de personnes âgées de plus de 18 ans ont une déficience visuelle, dans des conditions liées à l’âge, à des maladies et malformations congénitales… selon l’Enquête nationale sur la santé 2011 menée par le « US National Center for Health Statistics ». ORCAM a dit qu’il y avait dans le monde 342 millions d’adultes ayant une déficience visuelle importante, et que 52 millions d’entre eux avaient des revenus de la classe moyenne pouvant se permettre d’acquérir le dispositif.

Sur un niveau technologique plus large, le système ORCAM est représentatif d’un large éventail d’améliorations rapides réalisés dans le domaine de l’intelligence artificielle, en particulier avec les systèmes de vision pour la fabrication ainsi que dans l’industrie automobiles. (Le Dr. Shashua avait d’ailleurs auparavant fondé Mobileye, une société qui fournit des technologies de caméra pour l’industrie automobile qui peut reconnaître des objets comme les piétons et les cyclistes et peut garder une voiture dans une ruelle autant que sur une autoroute.)

Orcam en réalité augmentée pour lire un emballage

[titled_box variation=orange title= »Recevez les dernières News sur la Réalité Augmentée ! (no spam) »]

[contact-form-7 404 "Not Found"]
[/titled_box]
+Florian Ogier

Les Derniers articles sur la Réalité Augmentée
Les toutes dernières vidéos et actus directement dans votre boite mail
We hate spam just as much as you