La première arrestation filmée avec les Google GLASS




Dans la soirée du 4 Juillet, Chris Barrett est sorti le long de la en ville (Etats-Unis) pour profiter quelques feux d’artifice et de la soirée d’été.

Ce à quoi il ne s’attendait pas, cependant, était de devenir la première personne à filmer une bagarre de rue à l’aide de sesGoogle Glass. Barrett, un consultant en relations publiques,il a immédiatement édité et publié la vidéo sur YouTube. Le film lui-même est assez banal, un certain nombre de personnes s’affairent le long de la promenade, quelques jeunes gens se rassemblent dans une bagarre mineure, et deux hommes sont menottés. Mais dans les jours qui ont suivi, la vidéo de Barrett a été regardé plus de 230.000 fois.

L’impact de cette arrestation filmée

La viralité de la vidéo de Barrett est remarquable. Ce qui est encore plus fou cependant, c’est que peu de gens, le cas échéant, semblent conscients du fait qu’ils sont filmés sur la vidéo publiée qui dure plus de quatre minutes.




« Je pense que 99ù des gens de la Côte-Jersey ne savaientt pas ce que je portais, » dit Barrett . «J’ai eu le droit à beaucoup de regards. »Les Google GLASS filment une arrestation en direct

Une polémique naissante autour des Google GLASS

Sur ce point, Christophe Gevrey, le responsable des solutions de rédaction de Thomson Reuters, écrit sur son site que cette vidéo montre un « avenir se dessine rapidement où tout et tout le monde peut être filmé à son insu à n’importe quel moment par des dispositifs tels que les Google GLASS ». Pour le dire autrement, « The Atlantic » propose une phrase accrocheuse. » Si la NSA est le BigBrother Américain, alors les Google GLASS sont le nouveau petit frère ».

« Quand vous lancez un enregistrement vidéo, vous ne savez pas encore ce que vous allez voir »

Qu’est-ce que ça fait ?

Barrett semble positif sur l’expérience. Basé sur le nombre de  téléchargements, il veut également porter le message suivant :  « Cette vidéo est la preuve que les Google GLASS vont changer le journalisme citoyen pour toujours.  »

«Je suppose que c’est excitant, tout d’abord, d’avoir accès aux lunettes Google. Faire partie des explorateurs Google  est très cool « , at-il dit. «Les gens m’ont arrêté dans les magasins. Je pense juste que de posséder cet outil est un peu comme si j’étais ici depuis le futur et en mesure de montrer aux gens de quoi  l’avenir est fait. C’est également un peu effrayant. Après tout, ce n’est pas une petite entreprise libérant un petit outil : on parle de GOOGLE ».

Barrett n’est pas sûr de savoir comment le succès de sa vidéo va changer la façon dont il utilise les GLASS à l’avenir, Mais il a déclaré qu’il était «heureux» d’avoir «créer le débat autour de la vie privée. » Il a utilisé cette formulation exacte à plusieurs reprises au cours d’un appel téléphonique de 20 minutes sans exprimer d’opinion notable sur elle dans un sens comme dans l’autre.

la première arrestation filmée avec les Google GLASS

Qu’est-ce que les lunettes Google vont changer ?

« Je suis sûr que dans certaines situations, je n’aurais pas enregistré cela, et peut-être la prochaine fois que je vois quelqu’un se faire arrêter, je vais continuer à marcher », at-il ajouté. « Ce qui est intéressant dans cette vidéo et ce qui m’a donné envie de la télécharger, c’est que je filmais avant que cet événement n’arrive. Nous vivons une vie où les choses excitantes et folles, heureuses et tristes se produisent chaque minute, ainsi, quand vous lancez un enregistrement, vous ne savez pas ce que vous allez prendre dans les prochaines 24 images ou cinq minutes… Alors que les Google GLASS auront un disque dur et une batterie qui permettront d’enregistrer 24 heures par jour et a la capacité d’être toujours en service, nous vivrons dans un monde très étrange. N’importe qui pourra capturer n’importe quel moment, je ne sais pas si c’est une bonne chose, mais ça me parait intéressant. »

Quand Barrett a filmé l’action, il a dit que c’était lors de sa première utilisation prolongée des lunettes en public. « Personnellement, je n’ai pas porté les Google GLASS depuis 2 jours », at-il dit. «Je ne les ai pas portés parce que j’avais du travail à faire et je ne pouvais pas donner aux gens de nouvelles informations on vidéos… »

Dans un monde où un nombre croissant de personnes porteront  les Google GLASS ou d’autres dispositifs semblables, la vidéo de Barrett suffit à faire réfléchir sur l’avenir de notre quotidien et du journalisme.

[titled_box variation=orange title= »Recevez les dernières News sur la Réalité Augmentée ! (no spam) »]

[contact-form-7 404 "Not Found"]
[/titled_box]
+Florian Ogier

Les Derniers articles sur la Réalité Augmentée
Les toutes dernières vidéos et actus directement dans votre boite mail
We hate spam just as much as you